Accueil PowerAngling
18 articles 6 blogs
65 photos 10 albums
0 concours 1 annonces
2 vidéos 3 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche au coup associé au thème Stratégie et tactique de pêche

Articles sur la pêche au coup - Stratégie et tactique de pêche

Flux RSS des articles de pêche au coup sur le thème Stratégie et tactique de pêche

Pêche à l'anglaise en lac

Votez pour cet article:Je vote pour cet article3
Article de seb54260 publié le 26 Mai 2013 à 14:24 dans le blog Récits de pêche
Signaler cet article sur la pêche au coup au Webmaster

Bonjour à tous, voici un nouvel article sur la pêche du gardon en lac et à l'anglaise.

Je suis allé à l'essentiel, les détails se règlent au bord de l'eau, pas sur papier!!

Cet endroit je l'ai pêché pendant 2 ans avec mon ami Marco qui m'a enseigné, et transmis son amour de la pêche à l'anglaise!  

J'espère que vous trouverez les informations nécessaires sur cet article et que cela vous donne envie de pêcher de cette façon !! 

 

 

 

 

Bonne pêche à tous et j'espère vous retrouvez au bord de l'eau pour que l'on partage cette passion commune!!! 

Sébastien Duval 

Thème: Stratégie et tactique de pêche | Département: Var (83) Lien permanent | Ajouter un premier commentaire
Tags: - - -

Un peu de changement - 1er partie

Votez pour cet article:Je vote pour cet article6
Article de Dadou publié le 17 Septembre 2012 à 16:58 dans le blog Dadou
Signaler cet article sur la pêche au coup au Webmaster

Depuis quelques temps déjà l'envie de pêcher au coup me démange un peu , est ce depuis ma dernière visite sur un petit étang ou ce trouvait une partie de mon équipe de carpistes ou deux de mes membres y pratiquait une petite pêche au coup, je veux parler de (Bernard et de Sly) qui ont réussi à faire une pêche extraordinaire de gardons sur un étang réputé depuis peu pour sa forte population en poissons-chats.


Comme je suis quelqu'un qui aime observé mais surtout comprendre le pourquoi du comment, l'envie de retrouvé cette sensation de pêcher des petits poissons avec une canne au coup, est ainsi renoué des liens avec cette pêche de finesse que j'ai oublié depuis pas mal d'année au profit de dame carpe resurgie brutalement.


Depuis un bon moment déjà, lors de mes sessions carpe ou j'enregistre à mon grand regret capot sur capot, me remet en question sur ma façon d'aborder cette pêche qui est pourtant ma passion première. Surement le faite de ne plus me retrouvé seul au bord de l'eau de temps en temps y est je pense pour quelques chose !

Je décide donc de faire le point est me donne tout le mois de septembre pour retrouvé cette sensation de bien-être, d'observation, et de pratique que je délaisse un peu en ce moment.


Pour retrouvé l'envie , il n'y a pour moi qu'une seul solution, la pêche au coup ou dans cette pratique les critères de basse comme pour celle de la pêche de la carpe y son réunie, tel que : la recherche d'un bon poste, pas celui ou les place y son déjà faite est préparer à l'avance , mais celui que l'on recherche au filigne après une observation accru. Vient ensuite la préparation du secteur est les futures projets d'amorçage en vu d'y faire les poissons type à cette pêche qui demande une finesse est une concentration irréprochable aussi bien dans le montage des lignes en toute finesse que celui de l'amorçage, bref un retour au source pour ce perfectionné ou révisées ces basses qui sont pour moi importante pour une pêche type est déstabilisant qu'est la pêche de la carpe.


Les recherches pour une pêche au coup commence pour moi vendredi après midi sur un petit plan d'eau qui n'avais pour moi aucun intérêt du faite de sa toute jeune création il y a 3 ans, c'est donc par curiosité est pour son charme un peu sauvage de ces abords que je décide d'y jeter mon dévolue. Étant garde pêche particulier auprès de mon AAPPMA qui en possède la gestion, je me renseigne après contrôle de carte auprès des quelques pêcheurs au coup du secteur sur la population piscicole de ce plan d'eau . Mes questions est les réponses fut pour moi favorable est satisfaisant pour m'attaquer réellement à cette pièce d'eau. Un petit tour de ces abords histoire de voir sa fréquentation réelle qui est facilement reconnaissable par les quelques postes taillé ici est là dans une friche d'herbiers est de roseaux n'indique que la pression de pêche n'y est pas trop forte, mais cette aspect sauvage n'est pas totalement vierge de toute trace humaine car au sol de nombreux détritus (papiers, bouteilles, canette de bière, boîtes divers, est même poissons en décomposition) me met un peu hors de moi !


Les pêcheurs pollueur sont depuis quelques années en mette progression est cela devient de plus en plus problématique , aucun respect du au manque de sévérité des lois Française aussi bien en secteur privé qu'en secteur public, seul quelques plans d'eau résiste tant bien que mal à ce fléau de mode ingrat. Étant pour la préservation de l'environnement est le respect de chacun je décide de ramassé toute cette merde est c'est munie de gants est d'un sac poubelle que je redonne ce lieu agréable à vivre. Une fois cette tache terminée je peu me concentré plus sereinement à la recherche d'un poste qui retiendra mon intention. C'est après une bonne demi-heure de recherche sur certains critères que je garde précieusement en mémoire que mon choix s'oriente sur une petite reculer type, tout y est réunie pour porter mes espoirs d'y faire éventuellement du poissons. Une longue observation en surface malgré un petit vent frais n'indique la présence de poissons de fond est beaucoup de poissons de surface , de plus l'eau reste assez limpide certainement dû à la multitudes d'herbiers tant en bordure que au centre du plans d'eau , phénomène accru cette année sur nombres de plans d'eau est rivières de la régions .


Le poste étant hyper encombré d'herbiers dans l'eau est de roseaux en bordure je décide d'y pratiqué un bon coup de nettoyage est commence par dégager le poste pour être plus à l'aise lors de la mise en place de mon matériels de pêche, puis utilise ensuite le grappin fabrication maison qui ma servi lors du nettoyage des herbiers sur un étang fédérale ou mon association « Evolution-carpe » c'était rendu pour donner un petit coup de main à mon AAPPMA . C'est lors du ratissage de mon poste d'où je retire une montagne d'herbiers aquatique que je me rend compte de la profondeur du secteur qui avoisine à moins de quatre mètres allègrement les 5/6 mètres. De plus le fond ne me semble pas trop vaseux, mais plutôt argileux.


Il m'aura fallut deux bonne heures pour préparer ce poste qui est maintenant opérationnel, je quitte les lieux avec dans ma tête plein d'espoir de pêche future pleine de surprise. Une fois de retour à la maison je n'ai qu'une envie c'est d'y retourné au plus vite pour y faire une petite pêche test histoire de voir si ce poste sera oui ou non le départ d'une nouvelle aventure, mais surtout affiné d'avantage mes futures sessions carpe à venir !

Le soir venue je décide d'y tenter une première approche en compagnie de ma femme, je charge donc dans ma voiture le matériels au coup qui ne ma plus servi depuis des lustres, pour ce qui est de l'amorçage j'avais cuit vite fait un petit seau de blé bien tendre parfaite basse de départ pour un amorçage rapide !


Il ne faut guère de temps pour me rendre sur le secteur qui ce trouve à 5 minutes de mon domicile, est commence sans perdre de temps à préparer en premier lieu la petite canne au coup de trois mètres à ma femme pour y pêcher les petites perche-soleil qui ont profiter des herbiers enlevé en bordure pour s'y installer, Puis terminé par la préparation de mes cannes dont une à emmanchement de 7 mètres ou j'y monte une ligne en corps de ligne en 16/100°, flotteur d'une plombée de 1,5 gr est un bas de ligne en 14/100° d'environ 30 cm terminé par un hameçon fort de ferre n° 16 , soit une ligne un peu grossière à mon goût pour ce premier test mais je n'avais pas le choix car ne trouvant plus le scion munie d'un élastique intérieur de cette canne, je m'était rabattue sur un scion en carbone équipé d'une attache rapide.


Pour ma deuxième cannes qui me sert un peu de passe partout lors de mes tests, j'utilise une petite canne canne au quiver que j'avais monté d'un petit moulinet vieux comme le monde (un mitchell qui date des années 60) avec son petit clic caractéristique mais d'une robustesse à toute épreuve. Ce moulinet ancien était garni d'un fil de 18/100° d'où je monte un petit flotteur coulissant de forme ronde d'une portance de 2 gr, d'une olivette d'1,5 gr, un petit émerillon rolling , d'un bas de ligne d'environ 40 cm terminé par un hameçon lui aussi n° 16 fort de ferre. J'aime ce genre de pêche au coulissant car ce fut l'une des toute première pêche que j'ai pratiqué pour déjoué la méfiance des carpes de rivière lors de mes toute jeune début de carpiste. De plus cette méthode reste encore redoutable de nos jours lorsque la pêche de celle-ci devient vraiment très difficile, puis niveau discrétion il n'y a pas mieux !


Pendant que ma femme s'affaire à sortir quelques perche-soleil imprudente, je prépare mon coup en amorçant deux bonne pelle-louche de blé à environ 6 mètres du bord, puis esche ma canne à emmanchement d'un grain de maïs doux pour ce premier test. Je règle la profondeur pour faire évoluer l'esche au plus prêt du fond voir même le faire traîné un peu, mais un petit vent soutenue rend cette opération assez délicate, peu importe le tout pêche malgré tout ! Une heure passe lorsque enfin j'enregistre ma première touche franche, ferre est me voici au prise avec un jolie rotengle aussi large que ma main bien nerveux, peu de temps après un gardon de même taille au couleur magnifique suivra le pas. Le temps passe est les touches ce font un peu plus rare est discrète est suppose qu'il doit soit avoir un carnassier sur le coup, soit un banc de gros poissons ses installer à la table !


Je décide donc de posé ma canne à emmanchement, pour y pêcher avec la petite canne au quiver monté du flotteur coulissant, une bonne heure passe mais rien en vu, pas une touche pas une tiré. Je décide donc de laissez tombé la petite canne au quiver pour reprendre la canne à emmanchement. La soirée arrive à grand pas est le soleil commence doucement à disparaître de l'horizon, quand au petit vent frais lui reste bien présent est continue de plus belle à ridé la surface de l'eau rendant la vision de mon flotteur difficile. Une belle touche franche me rappel à l'ordre, ferre, la canne ce plie dangereusement est décroche un poisson qui me semble être une tanche sur un départ furieux. Je vérifie mon bas de ligne ou tout y est encore en place, je pense que j'ai du la toucher au raccroc. J'esche mon hameçon d'un nouveau grain de maïs un peu plus tendre que le précèdent , puis replace à l'identique mon montage sur le coup amorcer au blé.


Il ne faut guère de temps pour que de nouveau un poisson répond présent, ferre est de nouveau ma grande canne plie comme jamais, la ce coup-ci le poisson est bien pris, départ de furie deux ou trois tour sur lui même est hop c'est la casse, impossible de faire quoi que ce soit ! Je m'empresse de refaire mon bas de ligne identique au précédent , puis relance mon montage escher toujours d'un grain de maïs doux. Un petit calme d'environ une demi-heure survient sans aucune touches ou tirée est pense que le remue ménage des tanches qui ce sont décroché ont certainement alerté les poissons présent sur le secteur. C'est sur un petit tressautement discret de mon flotteur est un départ de type torpille que je compris que les carpes était sur mon coup, sur ce coup là je ne peu rien faire est subit casse sur casse avant de jetez l'éponge .


20h30 la nuit commence doucement à s'installer est c'est avec contrainte que je suis obligé de plier. Pour un premier essai sur ce secteur j'en suis heureux, mon approche est mon travail d'observation à porter ces fruits, mais un goût d'insatisfait plane malgré tout au-dessus de ma tête, est le doute revient au galop avec une seul question « coup de chance ou bon secteur ? ». Bref de retour à la maison je me repasse le film de cette soirée mainte est mainte fois dans la tête avec comme pensé « si j'avais fait sa ou si j'aurais fait sa » ! Quoi qu'il en soit il me faut y retourné le lendemain matin à la fraîche .


Samedi 6h mon réveille sonne est c'est sans grande difficulté que je me lève est charge ma voiture de tout le matériel nécessaire du parfait pêcheur au coup, 30 minutes plus tard je suis sur mon poste de pêche, première constatation, il n'y à pas un poil de vent est le plan d'eau dévoile enfin sa vrais valeur avec quelques bulles crevant la surface ici et là signe d'activité de poissons de fond. Je ne perd pas de temps est monte minutieusement mon ponton, puis prépare de nouvelle lignes beaucoup plus fine que celle de la veille.

 

 

                                     

 


La première canne que je prépare est la canne à emmanchement, est décide de gardé le corps de ligne en 16/100° est le flotteur de 1,5 gr seul le bas de ligne sera changé, est passe du 14/100° en 12/100° toujours avec un hameçon fort de fer n° 16 . Une fois celle-ci prêt je l'esche d'un nouveau grain de maïs doux, puis lance mon montage au même endroit que la veille, sur un amorçage un peu modifié aujourd'hui à basse de blé, pellet est un peu de maïs doux en boîte . Une fois ma canne placé , je prépare ma petite canne passe partout au quiver dont j'ai juste changé le flotteur est la plombée, celui-ci passant de 2gr à 3 gr , puis esche ce montage lui aussi d'un grain de maïs doux. L'attente peu enfin commencé est en profite pour faire quelques cliché du secteur ou canards , poule d'eau donne à cette endroit un cadre magnifique !


                           

                                  

 

                                  

 

                                  

 

 


Cela fait 3 h que je suis en place est toujours pas une touche à l'horizon malgré les fouilles de poissons sur mon coup, est me pose la question « le blé les ont peut-être gavé ? », étant de nature très patient je décide de ne pas touché à mes montages est garde espoir. Étant au calme total, je ressent un peu les effets de la fatigue, est décide de me trouvé une petite occupation est aperçoit le long de ma bourriche qui ce trouve en bordure une multitude de petite perche-soleil qui ont l'air intrigué par ce filet inerte, voilà un passe temps bien amusant , la pêche de ces petits curieux. Je monte la petite canne de trois mètre de ma femme est esche la ligne d'un petit pinkie blanc bien remuant. Ces petits nuisibles ce suive les uns après les autres sur une pêche presque à vu, lorsque sortie de nul par un petit brocheton certainement alerté part le bruit des prises successives , ce cantonne derrière ma bourriche espérant certainement chopé une petite perche au vole !


 

 

                                   

 


Cela m'amuse de le voir suivre chaque mouvement de ma petite ligne , est tente de lui mettre le petit pinky blanc à quelques centimètre devant lui histoire de voir sa réaction. Celle-ci fût immédiate, il ce jette directement dessus par manque d'expérience, n'y une n'y deux je le sort de l'eau pour le prendre en photo, puis le replace dans son élément en lui souhaitant bonne chance à l'avenir !

 


 

                                

 


Le temps passe est l'activité sur mon coup ce fait de plus en plus prononcé, je décide de changé mon maïs doux est de rajouté celui-ci deux petits pinky blanc pour un effet panaché histoire de voir si cela les inciterait à mangé mon appât , la réaction fût immédiate lorsque quelques seconde à peine ou l'esche ce pose sur le fond , mon flotteur fille sous la surface de l'eau je ferre est la je comprend de suite qu'il s'agit d'une carpe. A ce moment la l'adrénaline est au maximum car je suis monté très fin (12/100°) en bas de ligne, ce qui donne 80% de chance de mettre au sec cette carpe de plus sur une canne sans élastique. Je garde la tension de la ligne sans vraiment chercher à bridé cette torpille qui me fait un premier rush sur 4 mètres environ avant de revenir vers moi , apparemment elle ne veux pas prendre le large certainement pour ce réfugié dans les herbiers qui ce trouve de chaque côté de mon poste. Après quelques minutes je comprend ces intentions qui son effectivement les herbiers de bordure. A ce moment la je me dit que je doit tenter le tout pour le tout pour ne pas qu'elle ce décroche est la bride un peu plus canne haute, finalement je serait le vainqueur de ce petit combat qui pour moi était perdu d'avance, est affiche fièrement un petit carpeau d'environ 2,5 kg qui repartira dans son élément après la pose photo !

 


 

                                    

 


Après ces émotions je replace mon montage avec le même eschage, ce qui ma permis de prendre quelques temps après une belle tanche ainsi que 2 gardons qui tous repartiront eux aussi dans leurs milieux naturel ! Finalement la solution était trouvé en fin de partie de pêche pour décidé ses poissons à prendre mon appât. Il est bientôt 12h30 est il est temps pour moi de plier sur cette matinée test qui ma apporter beaucoup de réponses, est pense renouveler plusieurs pêche sur ce secteur qui n'a pas fini de m'offrir de jolie surprise !

 


 

                                    

 

                                   

 

 

 

                                                        Affaire à suivre !                                                      Dadou

Thème: Stratégie et tactique de pêche | Département: Meurthe et Moselle (54) Lien permanent | Voir le commentaire
Tags: -

Petite pêche rapide en rivière

Votez pour cet article:Je vote pour cet article13
Article de Dadou publié le 8 Mars 2012 à 10:10 dans le blog Dadou
Signaler cet article sur la pêche au coup au Webmaster

                             

 

Vendredi 02 mars 3ème mois de l'année , depuis ce matin un brouillard tenace au température clémente annonce une superbe journée , et lorsque l'on et pêcheur comme moi , il y a pas photo, ce sera pêche pour cette après-midi en sortant du taf ! Il est 14h30 lorsque je me rend sur mon petit secteur de début de saison (le petit ruisseau Boyer) pour y pêcher quelques petits poissons blanc, pour une pêche d'environ 2 heures.

 Comme à chaque fois que je me rend dans ce secteur je n'ai comme matos une petite canne de 3 m, une ligne monter à la va-vite , un seau et une boîte d'asticot de couleur , bref le minimum . Le choix du poste était pour moi , la partie la plus accessible , c'est à dire côté route. Un petit coup d'oeil à la surface de l'eau histoire de voir si il y a un peu d'activité, mais sur les 10 bonne minutes que je suis rester à regarder la flotte , je n'y ai vu que un rat d'eau longer la rive d'en face, avec une assurance de nage d'un animal qui connaît bien son secteur.

Bref je m'empresse de déployer ma petite canne au coup, qui était déjà monter d'une ligne monté directement en 12/100° et un petit flotteur de forme boule de 0,60 gr et pour finir un petit Hameçon N° 14 fin de fer , vous allez me dire que je pêche un peu gros en corps de ligne , c'est vrais mais il y a dans ce secteur pas mal d'accrocs, ainsi que de beau gros chevaines et hotus bien vivace lorsqu 'il ce décide a mordre à l'hameçon , donc je préfère ne prendre aucun risque de cassé sur de tel poisson surtout avec une petite canne .

En ce qui concerne mon approche sur ce poste , j'ai pour cette petite après-midi de pêche l'intention de tester une amorce que je me suis faite quelques jours avant , avec des bases pour le moment toute simple et économique , ce petit test était dans le but de voir ce que je pouvais rajouté et modifier cette amorce toute simple ! A bas de farine de maïs et de blé a environ 60% du mélange, et le reste se constitue de bouillettes arôme banane et pistache que je ne me sert plus , hé oui rien n'est perdu pour un carpiste !

 

                                                                

 

 Bien sur je parle de farine , mais farine que j'ai faite moi même avec un robot pour gardé un peu de granulométrie , et le tout avec des produits sec ! Une fois mon amorce faite je n'ai plus cas faire chauffer à la maison un peu d'eau chaude que je verse sur mon mélange qui et super bien aromatisé , et laisse reposé le temps que l'amorce dont j'ai besoin au bord de l'eau gonfle et que les petites particules soit assez molle ! Il faut précisé qu'en temps que carpiste je laisse trempé mes graines lorsque je prépare une session avec amorçage au préalable 48 h puis s'en suit une cuisson , mais la nul besoin de trempage car les particules son tellement petite que l'eau chaude les rends opérationnel et que cela n'a aucun risque sur les poissons blanc, « Test réalisé dans un bassin ».

 Bien sur il y aura quelques modif a faire comme incorporé du chènevis (cuit) et quelques truc en plus mais pour le moment je m'en tient a sa , et voir comment les poissons vont réagir. Je choisi donc dans un premier temps de me placé dans le secteur le plus calme , règle mon fond d'environ 50 cm , puis esche un asticot banc pour débuté, lance ma ligne sans amorçage, Quelques petite touche mais sans vraiment avec de filer sur des poissons hésitant .

 

                             

 

Je décide donc de passé toute les couleurs d'asticot qui ce trouve dans ma boîte , et ce n'est que 20 bonne minutes après que j'enregistre une belle petite touche , ferre et pique mon 1er poisson de cette journée qui et une ablette qui c'est laissez tenter par un asticot rouge , je décide maintenant de tester un peu mon amorce , et lance quelques boule de la taille d'une noix pour ne pas les gavées , puis change mon asticot pour un blanc , il me faudra un peu moins de temps pour y faire gardons et ablettes , mais bon sont t-il venue réellement sur mon amorce ?

Je décide donc de me décaler un peu plus loin sur un poste ou le courant lèche la bordure qui et aussi bien encombrer sur terre que sous l'eau , mais bon ! Comme pour le 1er poste je fait quelques passages a vide , mais rien de bon , et décide de relancé une noix d'amorce maison , ce qui et bien avec ces farines c'est que cela provoque à la surface un petit nuage qui attire de loin les ablettes sans pour autant les stimulées a ce nourrir? Et la pas de problème , ablettes, gardons , et vandoises réponde bien a cette amorce tout con ! Cela fait maintenant 2 h environ que je suis la et j'ai dans mon seau quelques beau petit blanc qui reparte dans leurs milieu naturel !

Petite pêche rapide aujourd'hui sur ce petit ruisseau, et un petit test d'amorce encore en amélioration , pour un résultat qui sera je l'espère encore plus favorable , sur des poissons d'étangs, ou de canal !

 

                                                                                     Petite vidéo comme d'hab

 

                                                   

 

                                                         Affaire à suivre !                                            Dadou

Thème: Stratégie et tactique de pêche | Département: Meurthe et Moselle (54) Lien permanent | Ajouter un premier commentaire
Tags: -

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2018 PowerAngling - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
PowerCarp - PowerPredator - CarpCup
Google